Barossa Valley Shiraz 2004 Chris Ringlandringland.jpg

Les mille et une nuits noires de la Syrah. Si la perfection Australienne existe, elle est dans mon verre! On navigue gentiment entre les fragrances de cassis, de myrtille, d'eucalyptus, de mine de crayon, de chocolat, de cannelle, de boite à cigare, de violette, de rose, de terre et d'encens, mais aussi des épices indiennes, ça évolue constamment,Ringland.jpg c'est une chorégraphie, une bacchanale endiablée qui ensorcelle mon verre. Il y a de la magie dans ce Shiraz, et ça continue en bouche! Les strates de fruits envoûtent mon palais, les orgues muettes du minéral transcendent le vin, c'est sensuel, onctueux, des tannins de soie, un touché de bouche unique, une bouche majestueuse, bâtie pour défier le temps qui passe, une acidité impeccable, une pureté qui tient de l'ésotérisme, une longueur irréelle. On ne sort pas indemne d'une telle folie gustative. Prendre son temps et s’arrêter à l’orée de ces silences. Un vin éternel, mystique et mystérieux, l'hédonisme d'un Dorian Gray, 10 ans et ce n'est qu'une tout petit aperçu du potentiel infini de ce vin, mais que l'esquisse du sorcier est belle.